Les conseils d’Estée Lauder « herself » pour bien entreprendre

Estée Lauder… Une marque mais aussi une femme entrepreneure. Une des rares à avoir écrit une biographie et à prodiguer ses conseils

Estée Lauder : Petit récap’

La marque Estée Lauder nous évoque très certainement beaucoup de choses : une marque de cosmétique tout d’abord, de crèmes de soins, une marque peut-être mineure pour les français habitués aux produits LVMH et L’Oreal et pourtant…  En 2019, le groupe Estée Lauder emploie 48 000 personnes dans le monde, dispose de 14 sites de production, de plus de 1 500 points de vente et exploite à la fois ses produits avec ses marques propres mais aussi des licences comme Tommy Hilfiger… (source : https://www.zonebourse.com/cours/action/THE-ESTEE-LAUDER-COMPANIE-12437/societe/). Voici pour un très rapide panorama d’un grand groupe de cosmétique fondé par une femme et son époux : Estée et Joseph Lauder. Née en 1908 (donc 20 après les deux autres grandes créatrices d’entreprise de la cosmétique, Elena Rubinstein et Elizabeth Arden), elle est issue d’une famille d’entrepreneur puisque les parents tiennent une quincaillerie dans le quartier New Yorkais du Queens. Férue de stars de cinéma et de beauté, elle échange beaucoup avec son oncle, chimiste, et crée des crèmes… Aujourd’hui, on dirait que ces dernières, à défaut d’être 100% naturelles, sont artisanales. Elle les confectionne pour elle, puis elle les vend à ses amies (on note qu’elle ne les donne pas), à des petits magasins… C’est parti… L’entreprise est lancée. A sa mort, en 2004, elle laisse un empire cosmétique qui poursuit certes sa croissance mais dont l’essentiel a été constitué par cette femme.

 

« Je n’ai jamais travaillé un jour dans ma vie sans vendre. Si je crois en quelque chose, je le vends, et je le vends bien. »

Si je vous parle de cette femme, c’est que, dans le cadre de ma recherche sur les femmes entrepreneurs dans la cosmétique – grand lieu de la présence féminine et secteur où les femmes entrepreneurs ont créé des empires -, j’ai eu l’occasion de lire sa biographie. Une fois n’est pas coutume, il ne s’agit pas de ces biographies écrites par d’autres, non mais par cette femme en personne. Ne soyons pas dupe, son récit est écrit – et c’est logique – à la fin de sa vie, donc, il se peut qu’elle ne restitue pas la Vraie réalité, sa Vraie Histoire… Il se peut aussi qu’elle cherche à se mettre en valeur…

Peu importe, ici, ce n’est pas ça qui m’intéresse. Au contraire, c’est ce qu’elle livre pour une fois gratuitement à la postérité : des conseils à des entrepreneurs qu’ils ne trouveront pas dans les écoles de commerce…

Pourquoi ces conseils me semblent utiles ? Parce qu’ils relèvent du bon sens et que le bon sens mérite souvent d’être rappelé. Parce que cette femme est aussi connue pour avoir une seule ligne de conduite entrepreneuriale : la Vente…

Son moto : « Je n’ai jamais travaillé un jour dans ma vie sans vendre. Si je crois en quelque chose, je le vends, et je le vends bien. » (interview dans le documentaire  The Sweet Smell of Success, 1985). Ayant eu l’effroi de constater, grâce à l’étude que j’ai pu réaliser pour Bouge ta Boite en 2019, que les femmes entrepreneurs déclarent gagner moins de 1 500 euros par mois, je me suis dit que ces petits conseils pourraient être inspirants.

 

« Les conseils que vous ne trouverez pas dans les écoles de commerce »

Ces conseils sont directement tirés de la biographie « Estée Lauder – A success Story » publié en 1985 aux éditions Balantine Autobiographie. Ceux et celles qui veulent en savoir plus se reporteront directement aux pages 205 et suivantes. Ils ont trait à la fois à l’organisation du point de vente mais surtout à des comportements « managériaux » mais aussi au leadership que vous souhaitez développer !

  1. La localisation est importante ! La localisation du point de vente surtout mais aussi la localisation des produits dans le point de vente : Une fois entrée dans le magasin, la femme doit immédiatement voir son regard porté par les produits qu’elle « doit » acheter.
  2. Lorsque vous êtes en colère, ne le faites pas sentir… surtout pas dans un écrit !!!
  3. Vous attirez plus d’abeilles avec du miel : Le conseil d’Estée Lauder est lié au précédent conseil. Peut-être est-ce un clin d’œil à d’autres créatrices d’entreprises, comme Elizabeth Arden, qui étaient considérées comme peu charitables envers leurs partenaires ou leurs employés. Toujours est-il qu’Estée conseille de rester bienveillante et plaisante : C’est ainsi que l’on obtient plus que ce que l’on veut !
  4. Ayez toujours votre image que vous voulez donner en tête : Estée Lauder précise que l’image compte et qu’il est important de la maitriser et de faire « coller » cette image avec celle que l’on veut donner. Tout naturellement, il est important pour la créatrice d’avoir bien réfléchi à l’image qu’elles veulent donner ; Ce conseil est aussi valable d’ailleurs pour l’image que vous voulez donner de votre entreprise.
  5. Gardez toujours un œil sur la concurrence
  6. Décomposez et établissez les règles. Le conseil est curieux mais a trait à la fois à l’organisation de l’entreprise, à son mode de fonctionnement. Il fait écho au management des salariés aussi.
  7. Sachez savoir dire « non »
  8. Ayez confiance en votre instinct
  9. « Agir malgré » (traduction littérale : « Agir cependant ») : Estée Lauder insiste beaucoup sur ce conseil et offre une belle réflexion sur le terme « Though » qui peut se traduire par « Cependant » ou « Malgré ».. Malgré les crises, malgré les aléas.
  10. Reconnaissez vos erreurs
  11. Écrivez les choses : Formalisez pour les autres mais aussi pour vous !
  12. Recrutez les meilleurs et E. Lauder ne s’en est pas privé !
  13. Cassez les barrières, en particulier les barrières que l’on se fixe (je n’y arriverai pas) et les barrières réelles (les règles, les régulations, etc.)
  14. Donnez crédit à quelqu’un lorsque cela est vrai : Mentionner
  15. Formez la meilleure force de vente !

Puissent ces quelques conseils vous inspirer, femmes créatrices d’entreprises mais nous aussi enseignants – chercheurs ou accompagnateur de l’entrepreneuriat au quotidien !!!


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Quel partage !
    Merci pour votre article qui aidera sans doute bons nombres d’entrepreneuses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search